Comment bien se protéger contre les virus ?

se protéger contre les virus

L’immunité est en général mise à rude épreuve durant la saison hivernale. Afin de lutter contre les infections, la transmission rapide des virus et pour se protéger des microbes et des autres pathologies de la saison, il est nécessaire d’adopter des gestes préventifs. Pour les personnes malades, il s’avère aisé de maîtriser la propagation des germes hivernaux. Comment faire pour se protéger contre les virus ?

Respecter l’éloignement physique et porter des masques

La distanciation sociale est l’une des stratégies mises en place par le gouvernement pour lutter dans la mesure du possible contre la propagation des virus sur les lieux de regroupement, dans les endroits bondés et sur les lieux publics. Bien évidemment, certaines situations permettent aux microbes et aux germes de se répandre facilement d’un individu à l’autre. Dans cette optique, il est tout à fait possible de limiter la transmission d’une pathologie en gardant un éloignement de deux mètres ente les gens. Plus la distance est grande, plus la stratégie est efficace. Sur ce site, vous trouverez d’autres informations sur le sujet.

Quelques étapes sont à suivre absolument lorsque la distanciation physique est indiquée. Il est conseillé d’utiliser l’internet, la visioconférence ou encore le téléphone afin de réaliser des tâches. Le télétravail est aussi autorisé pour les employés afin de faire baisser l’effectif des salariés présents sur les lieux de travail.

Le port de masques de protection est en outre un bon geste que tout le monde devrait adopter pour réduire la programmation des virus. Pour ce faire, il faut le porter correctement. Le masque en tissu peut être porté, enlevé, nettoyé et conservé. Actuellement, une telle alternative de protection n’est pas une option, sauf pour les enfants de bas âge. En revanche, le masque en tissu ou autre doit être porté dans les centres commerciaux, dans les magasins, à les gares, aux arrêts et dans les transports en commun. C’est également obligatoire dans les lieux publics, les brocantes, les marchés, les rues commerçantes, etc.

Adopter une bonne hygiène de vie

Afin de limiter la dissémination des germes et de se protéger contre les virus, il est fondamental d’adopter une hygiène de vie saine. Le fait de se laver les mains de façon régulière constitue la première alternative à ne pas négliger pour lutter contre l’expansion des infections. Bien entendu, il ne faut pas oublier d’utiliser de l’eau et du savon. Frictionnez vos mains de temps en temps avec un gel désinfectant. Le fait d’être vacciné contre les virus et les infections est également important.

L’utilisation du gel hydroalcoolique est une technique efficace vous permettant de réduire l’expansion des germes. En raison des menaces du COVID 19 et de la grippe, il est fondamental d’adopter une hygiène des mains impeccable. D’ailleurs, il s’agit d’une précaution indispensable à prendre en compte pour prévenir les risques de contamination.

Aérer les espaces clos pour combattre les virus

Les zones confinées sont généralement des nids de microbes. Pour réduire la concentration des germes en suspension, il convient de renouveler régulièrement l’air intérieur. Il est préférable d’ouvrir les portes et les fenêtres quotidiennement durant quelques minutes. Par ailleurs, les postillons disséminent des gouttelettes à risque. En parallèle, il est interdit de prêter ses couverts à table, son téléphone portable ou encore sa cigarette électronique même à ses proches. Cela favorise la transmission rapide des virus. Ces objets peuvent devenir de véritables réservoirs de virus lorsqu’ils sont portés bouche en bouche. Servez-vous d’une lingette à utilisation unique pour les nettoyer. Adoptez les mêmes gestes pour les télécommandes et les interrupteurs.

La consommation de tabac devrait être limitée. Le tabac contient des substances qui favorisent l’irritation des muqueuses. Cela rend l’appareil respiratoire extrêmement fragile. Si vous consommez du tabac sans modération, votre vulnérabilité aux infections pulmonaires et au niveau de la sphère ORL risque de devenir importante.

Top